Bio - Romuald Pliquet


 

Le photographe auto-didacte Romuald Pliquet est spécialisé dans la photographie aquatique de gros surf. Nominé à multiples reprises aux WSL Big Wave Awards, celui ci n’hésite pas à parcourir le monde, accompagné de son caisson aquatique, pour aller chasser et photographier les plus grosses vagues jamais surfées par les professionnels d’adrénaline.

Privilégié de la caravane du circuit professionnel mondial de surf, dont il fait les chroniques pour les magazines et sites spécialisés, Romu est avant tout un passionné. Très vite, il construit un vaste réseau de clients internationaux et collabore avec des marques de surf comme Hurley et pour de nombreux magazines et sites internet de  surf  (Surfline, Surf Session, Surf Report  ou encore Beachbrother).
 

 
 

Né en Bretagne, Romu a grandi sur les côtes du Finistère où son apprentissage maritime s’est façonné aux grès des flots et marées de l’Atlantique dès son plus jeune âge. Comme tout jeune breton qui se respecte, ses premiers pas salés se sont naturellement posés sur les ponts des planches à voiles et catamarans sportifs avant de les ancrer définitivement dans les pads des planches de surf et dans la culture surf dès la fin des années 80.

Ses errances océannes l’amène vivre à Tahiti où il intègre en tant que rider et photographe le team d’une célèbre marque de glisse dont le boss n’est autre qu’une légende du monde la glisse : Robby Naish !
 

 
 

Sa lecture de la vague et sa connaissance des placements des riders lui permettent d’immortaliser des angles inédits et ses photos nous plonge, pour notre plus grand bonheur, au plus près de l’action et au cœur des plus gros et dangereux tubes de la planète.

Mais pour lui, une bonne photo est « une photo qui parle d’elle-même sans qu’il soit nécessaire d’y apposer une quelconque légende. Il faut que celle-ci reste gravée dans les mémoires à jamais. Le cliché de Greg Noll, pris par John Severson, seul de dos avec planche contre le corps face au shorebreak de Pipeline en 1966 est pour moi une référence absolue en la matière puisque a elle seule, elle raconte l’histoire du ride légendaire du Da Bull… ».
 

Top